[Témoignage] Ciro ANTEGHINI

Son accent chaloupé et chantant ne laisse aucun doute sur ses origines brésiliennes... Tout droit venu de Sao Paulo et de son école polytechnique, Ciro Anteghini a posé ses valises sur le campus La Garde pour deux ans d’études d’ingénierie marine… avec l’assurance, au bout du compte, de l’obtention d’un double diplôme qui lui ouvrira, sans aucun doute, les portes du monde…

« Avoir un diplôme Français, c’est bien vu au Brésil »

Qu’est-ce qui a motivé votre choix de venir poursuivre vos études en France, et plus particulièrement dans cette école ?

Il y a plusieurs raisons à ma venue en France. Tout d’abord, je voulais vivre une expérience sur un autre continent et intégrer une bonne école pour compléter mes études au Brésil. Chez moi, je suivais un cursus dans l’ingénierie navale, et ici en France, on aborde l’ingénierie marine, ce qui est pour moi une belle opportunité. Et puis, je pourrai repartir avec un double diplôme en poche.

L’obtention de ce double diplôme sera une réelle valeur ajoutée lorsque vous retournerez au Brésil ?

Oui, c’est certain. Avoir un diplôme français, c’est toujours bien vu au Brésil. Ça ouvre beaucoup de possibilités professionnelles.

Vous aviez appris le Français au Brésil ou est-ce que la langue a été un problème pour vous ?

Normalement, les brésiliens ont déjà un bon niveau de Français à l’école, mais quand je suis arrivé, je me suis aperçu que mon niveau n’était pas si bon et il a fallu que j’étudie un peu plus que les autres… Heureusement, les cours d’ingénierie ne sont pas trop difficiles à suivre parce que les termes sont internationaux !

Qu’est-ce qui a été le plus difficile pour vous en arrivant en France ?

C’était principalement la communication avec les autres étudiants. Quand on ne parle pas bien la langue, c’est plus difficile de se faire des amis. Mais mes camarades de promotion m’ont bien accueilli et beaucoup aidé à chaque fois que j’ai eu besoin.

Combien de temps restez-vous en France ?

C’est un programme sur 2 ans. Même si je n’étais pas obligé, je serais resté une deuxième année qui, je pense est nécessaire pour l’apprentissage de la langue et de la culture d’un pays.

Idéalement, que souhaitez-vous faire après votre retour au Brésil ?

Mon rêve est de travailler à l’étranger, pas au Brésil, et si possible dans un chantier naval ou sur un projet offshore. Ce serait super !

Contacts

École d’Ingénieurs SeaTech - Université de Toulon
Avenue de l’Université
83130 LA GARDE
Tél. : 04 83 16 66 60