Etudiant ingénieur et sportif de haut niveau : c’est possible !

Dantes Sidoine, étudiant en première année à SeaTech, bénéfice depuis la rentrée du statut de Sportif de Haut niveau, avec aménagement de sa formation d’ingénieur pour pouvoir pratiquer sa passion : la Voile Olympique. Un cas non isolé puisque chaque année plusieurs étudiants inscrits à SeaTech profitent également de ce type de programme. Retours d’expérience et vue sur le palmarès 2017-2018 de notre champion...

Sidoine pratique la Voile Olympique sur un bateau appelé 470  : ce support est présent lors de Jeux Olympiques. Il y a pour chaque édition des JO un seul équipage de deux personnes qualifié pour chaque nation. "La France étant une grande nation, la qualification est très difficile, mais j’espère relever ce défit !"
Le 470 est un bateau composé de trois voiles : Une Grand Voile (voile principale), un Foc (petite voile à l’avant) et un Spinnaker (voile utilisée seulement au vent arrière). A bord, un barreur à l’arrière s’occupe de la grand voile ainsi que de barrer le bateau. A l’avant, l’équipier gère l’équilibre du bateau, le foc, le spi au vent arrière ainsi que l’observation du plan d’eau pour la mise en place de la tactique. Sidoine est personnellement équipier.

En début d’année universitaire, dans le cadre de la préparation aux Jeux Olympiques 2020, son équipe a dans un premier temps passé du temps sur le plan d’eau qui accueillera les épreuves de voiles, c’est à dire la ville d’Henochima au Japon. Ce stage avait pour objectif d’étudier une deuxième fois le site (ils y avaient déjà fait deux régates là-bas en Août), dans des conditions estivales, car les JO auront lieu aux alentours de cette période.

"Nous allons normalement devoir récidiver cela tous les ans jusqu’à 2020."

Les objectifs de cette préparation sont multiples  : comprendre les courants, les différents types de vents selon leur direction, étudier les effets de côtes. Chaque plan d’eau a des fonds différents : houle et clapot demandent une adaptation personnalisée. "Une eau plus ou moins salée a aussi forcément un impact sur la flottaison du bateau. Ces paramètres sont très nombreux et doivent être pris en compte afin de connaître les points à travailler pour faire le meilleur résultat en 2020. Il est donc très important de faire de nombreuses sessions d’entraînements et de régates sur place."

Une fois cette période terminée, son équipe s’est rendue à Gamagori, où a eu lieu la première étape de Coupe du Monde de la saison. Les coupes du Monde regroupent uniquement les 40 meilleurs bateaux du classement mondial. Une étape de Coupe du Monde dure six jours. Durant les cinq premiers jours, deux manches de une heure sont faites par jour, un classement provisoire est alors établi sur la moyenne de toutes ces manches. Les dix premiers de ce classement provisoire s’affrontent le 6ème jour lors d’une manche de 30 minutes qui compte double au classement. C’est à l’issue de cette dernière manche appelée "Medal Race" que le podium est déterminé.

Il y a trois World Cup durant la saison, une à Gamagori (Japon), une à Miami (USA) et une à Hyères (France) (non loin de Seatech !!) et enfin une finale qui regroupe uniquement les 20 premiers du classement général de ces trois épreuves et qui a lieu à Marseille (qui sera le plan d’eau des JO 2024).

"La Régate a commencé le 17 Octobre pour nous et a marqué le début de la saison. Cette épreuve a fait office de reprise après un mois de Septembre de repos obligatoire suite à deux mois complets de navigation durant lesquels nous avons enchaîné d’excellents résultats, avec notamment un titre de "Champion du Monde - 24ans" en Août et une place de 4ème au championnat du Monde toutes catégories en Juillet.

Les Coupes du Mondes sont intéressantes car elles permettent de se confronter aux meilleurs mondiaux, mais ces dernières ne décernent pas le titre Mondial. C’est le Championnat du Monde toutes catégories qui permet de décerner ce titre. Il aura lieu en Août 2018 à Aahrus au Danemark. Ce championnat du Monde est le vrai objectif pour cette année car une place dans les 12 Premiers à cette régate assure un entrée en équipe de France B et une place dans les 6 une place en équipe de France A. Ces statuts permettent de nombreuses aides financières et de structures. Nous sommes en équipe de France A cette saison donc pas question d’en sortir !"

Plus récemment, Sidoine a également participé aux épreuves de Coupe d’Europe à Palma de Majorque. Il y a passé 2 semaines et demi : Une semaine et demi pour s’entraîner et une semaine de régate.

"La semaine de compétition s’est très bien passé pour nous. Nous avons fait une très belle semaine, nous étions 4ème avant la dernière course avec une vrai chance de médaille mais nous nous sommes malheureusement fait disqualifier pour faux départ sur cette dernière manche... Nous finissons finalement 6ème.
Nous sommes néanmoins très contents de cette performance car nous terminons premier français, ce qui nous permet d’être qualifié au "test event", une répétition des Jeux Olympiques au Japon en Septembre."

Affaire à suivre !

Contacts

École d’Ingénieurs SeaTech - Université de Toulon
Avenue de l’Université
83130 LA GARDE
Tél. : 04 83 16 66 60