Du laboratoire à l’entreprise

Les chercheurs de SeaTech travaillent en partenariat avec les entreprises et leurs ingénieurs.
Ces collaborations donnent lieu à des actions de transferts de technologies et de valorisation, à l’image du projet Vertiwind.

Le Projet Vertiwind :

Ce projet a pour but de concevoir, fabriquer, installer et tester un prototype préindustriel d’éolienne offshore flottante à axe vertical en forte rupture technologique avec les éoliennes marines classiques. En s’affranchissant des contraintes liées aux fondations de l’éolien fixe, Vertiwind offre de nouvelles perspectives dans de nombreux pays, en particulier sur le pourtour méditerranéen.

  • Partenaires : Technip, Nenuphar, Océanide, Bureau Veritas, IFP, EDF EN, …
  • Labellisation : Pôle de compétitivité Mer Méditerranée - Financement : ADEME

Windkeeper :

Le projet WindKeeper concerne les navires dédiés à la maintenance et à l’entretien des fermes éoliennes offshore. Il a pour objectif de proposer rapidement sur le marché un nouveau concept de navire spécialisé, économe et écoconçu permettant de doubler la capacité d’intervention annuelle sur les éoliennes par rapport aux solutions existantes et d’augmenter ainsi sensiblement la production électrique eu égard à la disponibilité des éoliennes.

  • Partenaires : CNIM, Chambon, Socarenam, …
  • Labellisation : pôle de compétitivité Mer Méditerranée - Financement : ADEME

DEESSE :

L’objectif de DEESSE est de développer d’une nouvelle technologie « hybride » pour les navettes maritimes à passagers consistant à coupler 2 types de propulsion diesel et électrique, à la fois dans le but de diminuer les coûts opérationnels mais également en favorisant l’essor des transports écologiques urbains sur l’eau, pour répondre aux besoins des opérateurs et collectivités locales de mieux intégrer le transport maritime et fluvial dans les réseaux de transports urbains et interurbains

  • Partenaires : ECA, Baudouin, STR Europe.
  • Labellisation : pôle de compétitivité Mer Méditerranée - Financement : FUI

SEAPAINT :

La colonisation des carènes de navires ou de toutes structures immergées en eau de mer par des organismes vivants, connue sous le nom de salissures marines (ou biofouling), peut être à l’origine de lourdes conséquences, telles que la surconsommation de carburant pour les navires, l’obligation fréquente de carénage pour le nettoyage des coques et l’affaiblissement des signaux de sonars. Face à toutes ces altérations, l’utilisation de revêtements antisalissures ou antifouling est le moyen le plus répandu. Aujourd’hui, l’éco-conception de peintures marines antisalissures à faible teneur en composés organiques volatils et en métaux lourds, avec des durées d’efficacité minimales de 5 ans, reste un véritable challenge relevé par ce projet.

  • Partenaire : Blancolor.
  • Labellisation : pôle de compétitivité Mer Méditerranée - Financement  : DGA

POAEMM

Le projet a pour but la prédiction de la répartition des aérosols marins en milieu côtier. La prise en compte de l’évolution de ce phénomène environnemental crée par l’effet du vent sur la surface de la mer est réalisée à l’aide du couplage de deux modèles mis au point par un laboratoire de SeaTech et par Météo-France. Le premier modèle estime la concentration des aérosols marins en fonction de la vitesse du vent, de l’humidité relative et du fetch et le second fournit la variation spatio-temporelle du champ de vent en zone côtière.

  • Partenaires : Météo France, CS SI.
  • Labellisation : pôle de compétitivité Mer Méditerranée - Financement : ANR

Contacts

École d’Ingénieurs SeaTech - Université de Toulon
Avenue de l’Université
83130 LA GARDE
Tél. : 04 83 16 66 60